Inscription gratuite

consultation d'experts

Flèche vers le bas

J'accepte les Termes et Conditions

indéfini

Obtenez des conseils gratuits

Publié le Juin 11 2021

Qu'est-ce qui attend un étudiant international à l'époque du COVID-19

image de profil
By  Éditeur
Le kit de préparation mis à jour Novembre 15 2023

Pour atteindre une croissance culturelle, académique et sociale, de nombreux étudiants du monde entier choisissent d'étudier à l'étranger. Ce faisant, ils peuvent explorer le monde, découvrir de nouvelles cultures, acquérir des connaissances plus approfondies et acquérir des compétences qui les préparent à travailler en toute confiance.

Étudier à l’étranger était l’une des raisons de migration les plus populaires et les plus florissantes dans le monde entier jusqu’à ce que la pandémie de COVID-19 frappe. Le éducation à l'étranger La scène éducative a été fortement affectée par la pandémie et les destinations éducatives mondiales ont été contraintes de faire face à un défi sans précédent dans des moments difficiles.

Éducation à l'étranger Aujourd’hui a été, depuis 2020, réinventé avec les modes et méthodes adoptés également réalignés avec les réalités et les restrictions engendrées par le COVID-19.

Les projets éducatifs de chaque étudiant international ont été durement touchés par la pandémie. Ils ne savent pas vraiment comment tracer leur voie dans la poursuite de éducation à l'étranger. Mais heureusement, les établissements d’enseignement du monde entier ont modifié et restructuré leurs politiques fonctionnelles et leurs procédures d’admission. Désormais, ils permettent à chaque étudiant international de poursuivre ses études à l’étranger en s’inscrivant dans des universités et collèges à l’étranger.

L’émergence d’une nouvelle approche de l’éducation à l’étranger

Les universités et collèges du monde entier situés dans des destinations éducatives célèbres ont formulé des politiques pour que l'admission et l'apprentissage soient aussi possibles qu'ils devraient l'être pour un étudiant international. Un exemple peut être vu dans la façon dont ils proposent un modèle d’apprentissage hybride aux étudiants. Celui-ci est mis à la disposition des étudiants s'ils présentent simplement leur preuve de demande de visa.

Des pays comme le Canada, reconnu comme l'une des meilleures destinations universitaires au monde, permettent aux étudiants de profiter du système hybride. Les étudiants peuvent suivre une partie importante de leurs cours en ligne. Ils pourront ensuite poursuivre le reste de leur cursus sur le campus une fois que le pays aura ouvert ses frontières.

Les pays du monde, à travers leurs institutions, proposent des cours de manière synchrone et asynchrone. En termes plus simples, cela signifie respectivement des cours en direct et enregistrés.

Les étudiants pourront choisir un créneau horaire pour étudier en fonction de leur fuseau horaire et de leurs préférences. Ils peuvent ainsi étudier confortablement et même communiquer avec leurs professeurs pour répondre à leurs questions, tout comme ils le pourraient lors d'études sur le campus.

L’impact du COVID-19 sur les examens

La deuxième vague de COVID-19 a provoqué des retards dans les examens, ce qui a eu un impact sur le processus de candidature d'un étudiant international tentant de rejoindre des institutions internationales. Les reports qui ont suivi ont également amené de nombreux établissements à prolonger leurs délais d’admission.

Les universités américaines ont pris la décision de proposer des offres aux étudiants internationaux en renonçant à soumettre leurs notes du semestre dernier. Ils ont également abandonné l'exigence stricte des tests standardisés, à savoir. GRE et GMAT. Ces résultats aux tests ont été supprimés pour les étudiants rejoignant des cours de maîtrise. Un traitement similaire a été effectué dans le cas du SAT/ACT pour les cours de premier cycle.

Plus de défis

Les CRDV (Centres de réception des demandes de visa) ont également été touchés par la pandémie de COVID-19. Il y a eu des retards considérables dans l’approbation des visas pour les étudiants internationaux. Pour cette raison, de nombreux établissements au Canada ont permis aux étudiants de reprendre les cours sur le campus au milieu du semestre. Cela peut être fait dès qu’ils obtiennent leur visa et que les vols internationaux reprennent.

À l’heure actuelle, cet assouplissement est accordé pour les cours qui nécessitent un apprentissage sur le campus. De nombreux établissements au Royaume-Uni accordent également aux étudiants un délai plus long pour récupérer la carte BRP (Biometric Residence Permit). C'est la preuve dans un document de l'autorisation d'immigration au Royaume-Uni. Il est délivré par le ministère de l'Intérieur.

Pour améliorer la sécurité et la commodité des déplacements des étudiants, la plupart des établissements proposent des mesures de soutien telles que la prise en charge à l'aéroport, des installations d'auto-quarantaine bien gérées, des billets d'avion à prix réduit, de la nourriture, etc.

De nombreuses universités organisent même des campagnes de vaccination pour chaque étudiant international qui les rejoint. De telles installations ont été mises en place depuis que des pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Irlande ont annoncé qu'ils seraient ouverts à accueillir des étudiants internationaux pour la prochaine session.

Une autre mesure prise par des institutions dans des pays comme les États-Unis, l'Australie, le Royaume-Uni, le Canada, l'Irlande et la Nouvelle-Zélande est la révision de leurs structures de frais. Ils ont même ajouté davantage de dérogations, de bourses et de bourses à leur liste actuelle d'offres.

De nombreux établissements permettent également aux étudiants de choisir de reporter leur cours à la prochaine rentrée de cours. Cela n'entraînera aucune répercussion financière au cas où ils ne seraient pas prêts à assister à des sessions en ligne, raison pour laquelle ils souhaiteraient peut-être reporter leurs projets d'études.

Par ailleurs, de nombreux types d'aides et d'assouplissements sont proposés aux étudiants afin qu'ils puissent planifier leur avenir. Cela leur permettra de prendre la bonne décision sans compromettre leur plan d’apprentissage.

Trouver de la positivité en ces temps difficiles

Cela doit vous intéresser que ce soit le moment le plus approprié pour que les étudiants réalisent leur rêve d’étudier à l’étranger. Alors que les gouvernements et les établissements d'enseignement accordent beaucoup d'assouplissement, les étudiants pourraient terminer leurs études à l'étranger grâce à des économies accrues dans leur budget.

En outre, des signes positifs sont déjà visibles dans les principales destinations éducatives du monde. Ceux-ci pourraient bientôt aider les étudiants à réaliser leur souhait de participer aux cours sur le campus.

Il leur est donc conseillé de commencer leur processus de candidature immédiatement. Ainsi, ils peuvent être prêts à mettre les voiles vers la destination de leurs rêves lorsque l’occasion se présente. Un étudiant international peut toujours contacter un spécialiste de l’éducation internationale pour obtenir des conseils ou des éclaircissements.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

L'USCIS signale l'épuisement du plafond de demande de visa H2B et plus encore

Mots clés:

éducation à l'étranger

Partager

Dernier article

Articles populaires

Article tendance

EIMT en 2023

Posté sur Juin 14 2024

Le Canada a délivré plus de 60,000 2023 EIMT en XNUMX